Contre la réforme orthographique

0
69

Vous en avez sûrement entendu parlé il y a quelques jours. La loi sur la réforme orthographique de plusieurs milliers de mots du dictionnaire français a fait parlé d’elle.

En effet, l’Académie française a décidé d’appliquer cette ancienne loi déjà en vigueur, dont il était antérieurement question dans les années 90. Autant dire que cette loi date. C’est ainsi que dès la rentrée prochaine, en septembre 2016, les manuels scolaires seront rectifiés par certains éditeurs, pour mettre en application cette loi, et par conséquent modifier l’écriture de quelques mots français.

Les changements orthographiques

Parmi les révisions notamment adoptées, sera mise en application la suppression de l’accent circonflexe sur des mots tels que « maîtresse », qui pourra être écrit « maitresse », ou encore « coût » qui pourra s’écrire « cout ».

En ce qui concerne les accents, des changements seront également effectués sur certains mots dont la prononciation pouvait jusqu’alors porter à confusion pour les enfants. Par exemple, « sécheresse » pourra être remplacé par « sècheresse », ou encore le légume « céleri » par « cèleri ».

D’autres mots issus de la même racine pourront subir une petite variation. C’est ainsi que le verbe « boursoufler », issu de la même famille que le verbe « souffler », pourra désormais s’écrire avec deux « f », et prendre ainsi l’orthographe suivant : « boursouffler ».

De mots, quant à eux, seront simplifiés pour allier écriture et prononciation. À titre d’illustration, il sera possible de remplacer « nénuphar » par « nénufar », ou encore le mot « oignon » par « ognon ».

Certains traits d’union seront aussi supprimés entre certains mots. Il sera donc possible d’écrire « portemonnaie » au lieu de « porte-monnaie », ou encore de choisir « millepattes » au lieu de « mille-pattes ».

Un changement qui fait parler de lui !

Le gouvernement explique néanmoins que les deux manières d’écrire pourront être utilisées, pratique qui pourrait par conséquent embrouiller l’esprit de certains élèves d’après nombre d’éducateurs et professionnels. Le gouvernement confirme que ces modifications ne sauraient être complètement imposées, et que cette réforme orthographique sera uniquement établie pour les manuels scolaires des enfants. Vous pourrez donc continuer à utiliser l’orthographe que vous connaissez sans aucun souci.

De nombreuses personnes étaient opposées à cette réforme, et l’ont fait sentir sur les réseaux sociaux notamment. Un hashtag a été spécialement dédié sur Twitter : #Jesuiscirconflexe, et les médias de relayer « les internautes militent pour la langue française » ! Une page Facebook a même été créée, dénommée « Je suis oignon ». Les administrateurs de la page, dans une démarche de dérision, ont parodié cette loi en modifiant l’orthographe de certains mots, comme ils les entendaient : « une mwet » au lieu d’« une mouette », «un wazo » au lieu d’un « oiseau », des « mool » au lieu des « moules »…

Quoi qu’il en soit, cette vague de soulèvements finira par s’estomper. Le dossier sera certainement ré-ouvert à la rentrée, lorsque les parents découvriront ce qui se cache dans les nouvos manuels scolères !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here